D’où l’intérêt de mesurer la qualité de l’air intérieur…

Maux de tête, nausées, difficultés respiratoires… A l’intérieur, la pollution peut être responsable de ces symptômes. Pour autant, il est à rappeler qu’elle peut également s’avérer inodore, et indolore sur le moment.  Un phénomène silencieux en quelque sorte jusqu’à ce que des phénomènes d’aggravation se manifestent, notamment, dans le cadre de maladies chroniques déjà existantes ou latentes : des maladies respiratoires mais aussi cardiovasculaires.

The post D’où l’intérêt de mesurer la qualité de l’air intérieur… first appeared on ProcuRSS.eu.

Menu